Vous êtes ici : Accueil » Nos communes » Bussac

Bussac

Dernière mise à jour : novembre 2016    


agrandir
24350 - France
Tel.05 53 03 44 47 - Fax : 05 53 04 86 10
ouverture du secrétariat de la mairie : lundi, mardi, jeudi et vendredi le matin - mercredi l’après-midi
permanence du maire : mercredi matin de 10H à 12H

GPS : 45° 15'35.64" N / 0° 36'16.02" E
LOGEMENT A LOUER :
loyer de 460 € (garage compris)
Charges TEOM de 7 € par mois en plus.
Pour voir la vidéo cliquez sur la photo

— -


- Bussac, Commune du Brantômois ,est située à moins de 15 km de Périgueux au carrefour de la D2 et D109 au sud ouest de Brantôme.
La commune couvre une superficie de 1728 ha et compte 375 habitants, altitude moyenne 165 m. La population est en augmentation constante depuis plusieurs années
(197 habitants en 1975, 267 en 1990, 375 en 2014).

- La vallée de la Donzelle traverse la commune en passant par des lieux-dits évocateurs comme : « Chante grenouille, Saute mouton, Moulin rompu » ...

- La première mention écrite connue du nom du village remonte au XIII eme siècle sous la forme « Bussas » puis « Bussacum » au XIV eme siècle. Le nom de BUSSAC viendrait du latin « BUCCA » bouche en français. En Occitan, ce serait « Buçac »

- La commune a été rattachée en 1790 au canton de Lisle qui dépendait du district de Périgueux. Lors de la suppression des districts en 1795 et du canton de Lisle en 1800, la commune est rattachée au canton de Brantôme qui dépend de l’arrondissement de Périgueux
Le 18/12/2001, la commune adhère à la communauté de communes du Brantômois qui disparaît fin 2013 et qui est remplacée par la Communauté de Communes Dronne et Belle le 01/01/2014, nouvelle communauté élargie à 31 communes.
La commune est essentiellement à vocation agricole

- Le bourg de Bussac s’est construit autour d’une superbe petite église romane datant du XII ème siècle. Eglise classée par arrêté du 15/02/1974 sur la liste des immeubles protégés des monuments historiques.
Dès le 12e siècle, une église existait dont il reste le choeur et le clocher. Au 13e-14e siècle, deux chapelles furent élevées sur la face nord, dont il ne reste que les arrachements des arcs d’ogives qui les voûtaient. La guerre de Cent ans obligeant les habitants à s’y réfugier, l’église fut fortifiée par une surélévation du clocher et l’aménagement de chambres de défense. L’édifice actuel ne comporte plus qu’une nef sans travée, suivie d’un choeur, sous coupole, à chevet plat. Pour répondre aux besoins de défense du 14e siècle, les murs de la nef furent renforcés et leur épaississement soulagé par deux arcs de décharge de chaque côté, et dont le sommet, à mi hauteur, dut servir de chemin de ronde. Dans la pile sud de l’arc qui sépare le choeur de la nef, un escalier a été aménagé, conduisant au chemin de ronde puis aux chambres de défense du clocher, avec un palier ouvrant à la base de la coupole. Le choeur est voûté d’une coupole sur pendentifs. Des traces de peintures qui décoraient le sanctuaire au 18e siècle subsistent. Le clocher carré s’élève sur le côté Est, et constitue le chevet plat de l’édifice. Il est percé de meurtrières correspondant aux chambres de défense. Sur sa face ouest, une petite ouverture donne accès au comble primitif.
La cloche actuelle fondue à St Emilion en 1877 a été baptisée par sa sainteté le pape Pie 9.
- La statue restaurée de la vierge et l’enfant a retrouvé sa place dans l’église.

- En suivant les nombreux chemins balisés de randonnées, on peut découvrir le pigeonnier de la Rousselie Basse, d’anciens moulins à grain sur la Donzelle : moulin de Pontey et de l’Echelle

- Le chemin dit des Lépreux tirerait son nom d’une maladrerie qui aurait existé sur le territoire de la commune.

- Le complexe rural (le Phénix) créé par la commune, est devenu le restaurant « chez Marie », restaurant très prisé, qui propose un repas complet à midi et en semaine pour un tout petit prix et une grande qualité : tél 05.53.45.78.33.

- De nombreux gîtes ruraux vous accueilleront tout autour de cette commune reposante et calme, et vous pourrez ainsi visiter notre beau Périgord et déguster les excellents produits du terroir.

- Les passionnés du riche passé historique de Bussac, ne manqueront pas de visiter sur RDV l’étonnant petit musée de M. DUTEIL, dont les milliers de pièces témoignent d’un habitat ancien (silex, pointes de flèches, polissoirs, haches, poteries gallo-romaines ....) M. DUTEIL à l’Epalourdie (06.65.25.50.60.)

- La fête locale de Bussac a lieu pendant le week-end de Pentecôte. (avec repas sur réservation et feu d’artifices) – renseignements en appelant la mairie –

- Après l’embellissement de la place de la mairie, du bourg ainsi que de l’église, la municipalité a réalisé l’assainissement collectif du Bourg et du Bas Picot en 2013. De nouveaux projets pour développer l’attrait du bourg sont envisagés

- Le comité des fêtes et les marcheurs de Bussac organisent un repas le 31 janvier à 12h00, intitulé « la poule aux chants », Prix : 10 eur/personne, réservation avant le 15 janvier 2015 à Claude Barrier 06 37 77 80 63

Réalisation avec la participation de
Gilbert BEYNEY et de Henri FAISSOLE


Voir en ligne : Bussac


Conseil municipal élu en 2014

- Henri FAISSOLE maire
- Bernard MERLE 1er adjoint
- Jean Pierre DELFAUD 2ème adjoint
- Josiane MATHIEU 3ème adjoint

Conseillers :
- Claire AUBERT
- Michel DURAND
- Victor MAUZY
- Florence LAFAYE
- Maryse NOUVEAU

Portfolio

  • Bussac le village
  • Bussac - dans le village
  • Bussac église
  • Vieille vue de Bussac
  • Bussac
  • Bussac Eglise
  • Bussac Eglise
  • Bussac panorama
  • Bussac sous la neige
  • pigeonnier de la Rousselie Basse